Marie-Dorothée

de Croÿ (Princesse Mimi)

Histoire

Poèmes

Chansons

Accueil

Festivals

Studio

le Manoir

Témoignages

Etrange musique


Il y avait du vent, du vent, du vent,
Là-haut sur le Morvan,
Les arbres battent la breloque,
Faisant danser les branches en rock.

Planent les buses, poussant des cris,
En dessous des nuages gris
Et le vent tantôt chantait,
Et le vent tantôt sifflait.

Tous les oiseaux, alors en chœur
Ont chanté de tout leur cœur
Et tel un sax dans ce concert
A retenti le brame du cerf.

Dansaient les branches dans le vent,
Dansaient les lièvres et les chevreuils,
Dansaient les fées et les jeunes faons,
Le grand hibou, ouvrit un oeil.

Sur cette étrange musique,
Tapent piverts, frénétiques,
Tapant du bec, le tempo,
Sur les troncs, sans de repos.

Le vent tournait dans tous les sens,
En swing, en rock ou en romance,
Musique étrange, dans le vent,
Tout là-haut, sur le Morvan.

La nuit couvrit d'un voile noir
Toute la forêt, quand vint le soir
Le vent tomba sous les sapins,
En caressant les petits lapins.

Sur la forêt, endormie,
Monte une voix de soprano,
C'est la dernière mélodie,
D'un rossignol, en solo.